Établissement catholique d’enseignement lié à l’Etat sous contrat d’association 5 bis rue Joseph Fourier 38000 Grenoble 04 76 54 57 81

Atelier MUN

   Projet Modèle Nations Unies (MUN)

Dans le cadre de l’atelier MUN à Pierre TERMIER , le lycée participera à 2 conférences internationales et organisera comme chaque année le MCNU : mini conférence sur une journée et organisée au sein même de l’établissement.

Les séances de préparation aux conférences se dérouleront les mercredis de 13h à 14h au CDM et débuteront le 5 décembre.

MFGNU 2019 (Modèle Francophone Grenoblois des Nations Unies)

Entre 45 et 48 élèves du lycée vont participer à la VIIe édition qui se déroulera les 8,9 et 10 Févier 2019 au lycée Externat Notre Dame de Grenoble.

Le thème de la conférence de cette année est :

Comment garantir une paix durable face aux conflits modernes? 

https://mfgnu.com/

MFNU 2019 à La Haye

10 élèves accompagnés de 2 enseignants se rendront à La Haye au Pays Bas du 27/03

au 31/03.

Le thème de la conférence cette année est :

« Travail et droits des femmes dans un monde globalisé ».

 

https://mfnu.nl/

 

MCNU 2019 à Pierre TERMIER

Le MCNU aura lieu le mercredi 22 Mai 2019. Nous inviterons comme chaque année les établissements du réseau de l’enseignement privé : L’externat Notre Dame, L’ITEC, Les Charmilles, Le Lycée Notre Dame des Victoires de Voiron.

Le thème n’est pas encore défini.

NUMAD 2017 - MADRID

Première participation du lycée Pierre TERMIER

Le thème transversal était : 

«Comment résoudre aujourd’hui les problèmes de demain ?

Un groupe de jeunes éloquents et investis dans leurs comités.

# BRAVO !!!.. à Noé, Youcef, Tristan, Pierre, Ludivine, Flavie, Pauline et Valentine pour tout leur sérieux, leur ponctualité et leur implication

pour ce MUN.

 Jean – Pierre ZEVOUNOU

MCNU 2017 GRENOBLE

Un grand rassemblement de délégations d’élèves s’est tenu dans notre Lycée sur le principe d’un Modèle Condensé des Nations Unies.

Etaient présents les élèves de l’ITEC-Boisfleury (Grenoble), de l’Externat Notre Dame (Grenoble), Des Charmilles (Grenoble), du Lycée Ferney-Voltaire ( Annemasse) et du Lycée Pierre Termier (Grenoble), organisés en délégations ( conseil de sécurité, conseil économique et social, G20 et conseil de la santé et des affaires sanitaires) .

Les débats ont porté sur les vastes et importants sujets que sont :

  • La question du partage de l’eau au coeur du conflit Israëlo-Palestinien
  • A qui appartient l’Arctique ?
  • La sécurité de la navigation maritime

Discours d'Ouverture de la Présidente du Comité d'Organisation

Témoignage d'un participant

Discours d'Ouverture de la Délégation Chinoise

Le Travail des Délégations en Amont... Les Rapports

MUN GRENOBLE 2019

Rapport CS MCNU

Rapport ECOSOC MCNU

Rapport G20 MCNU

Rapport HC MCNU

Les Résolutions au Terme des Débats MUN GRENOBLE 2019

Résolution ECOSOC

Résolution HC

Résolution G20

Le modèle des Nations Unies et le Projet MUN

    

Le projet MUN : Modèle des Nations Unies 
En 1945, la Charte des Nations Unies a été signée à San Francisco. En 2005, les membres des Nations Unies ont réaffirmé leur attachement à la Charte en commémorant le soixantième anniversaire de la création de l’Organisation. 2008 a été l’année du soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme et 2009 celle du cent dixième anniversaire de la première Conférence internationale de la Paix à La Haye, qui a conduit à la création de la Cour internationale de justice. 
Le Modèle francophone des Nations Unies à La Haye (M.F.N.U.), est fier de cette double association avec la ville de La Haye et avec les Nations Unies. Le préambule de la Charte des Nations Unies précise les objectifs des Nations Unies ; ils sont aussi nos objectifs.
“NOUS, PEUPLES DES NATIONS UNIES, RÉSOLUS
À préserver les générations futures du fléau de la guerre qui, deux fois en l’espace d’une vie humaine, ont infligé à l’humanité d’indicibles souffrances,
À proclamer à nouveau la foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité de droits des hommes et des femmes, ainsi que des nations, grandes et petites,
À créer les conditions nécessaires au maintien de la justice et du respect des obligations nées des traités et autres sources du droit international,
À favoriser le progrès social et instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande,
ET À CES FINS
À pratiquer la tolérance, à vivre en paix l’un avec l’autre dans un esprit de bon voisinage,
À unir nos forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales,
À accepter des principes et instituer des méthodes garantissant qu’il ne sera pas fait usage de la force des armes sauf dans l’intérêt commun,
À recourir aux institutions internationales pour favoriser le progrès économique et social de tous les peuples.”
Préambule du MFNU de La Haye

Intérêt de ces conférences

Des questions d’ampleur internationale sont discutées pendant les conférences du M.F.N.U. Les élèves reçoivent un pays (pas leur pays d’origine) ou une organisation qu’ils vont représenter et dont ils deviennent les délégués. Chaque délégué doit être capable de transmettre en un temps très court la position de son pays. Cela implique qu’il possède une connaissance suffisante des positions du pays dont ils sont le délégué, des questions à débattre et des règles diplomatiques. Ils devront donc parler en public et se familiariser avec le formalisme du débat.
 Cela leur demande certaines attitudes spécifiques :
  • Aborder un problème et en définir les tenants et aboutissants.
  • Préférer la négociation à la confrontation.
  • Œuvrer pour la conciliation et non la condamnation.
  • Éviter toute rhétorique vaine.
  • Ne pas sacrifier l’intérêt d’une délégation au profit d’avantages personnels.
  • Rechercher des décisions consensuelles.

La valeur pédagogique de cet exercice est difficile à décrire et impossible à mesurer. Chacun en retire ce qu’il a bien voulu y apporter. L’individu, seul, peut évaluer si le programme lui a permis de mûrir intellectuellement et de grandir en sagesse. Dans cet apprentissage, de nombreuses compétences sont exigées, mais la plus importantes est celle d’exercer une pensée critique. Au sommet des enseignements pédagogiques, se trouvent l’assimilation, par les lycéens, de principes fondamentaux et une profonde compréhension de la diplomatie.

Ce projet s’intègre particulièrement bien à l’Accompagnement Personnalisé mis en place dans la réforme du lycée car cela développe des comportements essentiels :
  • la compréhension d‘un sujet
  • la capacité à communiquer, négocier, défendre un cas dans un langage formel, rechercher la coopération, travers le consensus plutôt que la confrontation et les conflits
  • le raisonnement individuel : Le délégué au M.F.N.U. doit être capable, sur un sujet particulier, de tirer des conclusions et de prendre des décisions fondées sur sa connaissance de la politique de sa délégation dans un contexte de relations internationales et sur la base d’objections ou de preuves qui lui ont été présentées. C’est pourquoi sa liberté d’agir est réduite.
  • la maîtrise du débat comme négociation au cours de laquelle chaque partie engagée recherche des solutions favorables à tous. Pour cela chaque délégué doit être capable :
    • de répondre rapidement aux questions posées et d’évaluer les propositions formulées, développant ainsi sa propre pensée ;
    • de rechercher et d’obtenir le soutien d’autres délégués afin de défendre son projet de résolution, c’est ce qu’on appelle le travail du lobbying.
    • écouter et parler dans un registre informel au cours de la préparation et formel au cours du débat.
Avant la conférence,
– les élèves vont rechercher les sujets dans les documents et les rapports des Nations Unies, les positions officielles et la communication des différentes nations et organisations. Explorer un sujet nécessite une lecture abondante pour acquérir à la fois des connaissances, le style approprié et les termes techniques.
Le délégué doit bien connaître le pays dont il va défendre les intérêts. Il doit adopter, la position officielle de la délégation représentée. Pour cela, il est nécessaire de faire des recherches précises sur le pays en question.
– Ils devront ensuite élaborer des solutions aux problèmes sous la forme de projets de résolutions avec une formulation utilisant très précisément le langage diplomatique, qui constitueront une base à la négociation et au débat.
Pendant la conférence les élèves devront :
– négocier avec les autres délégués afin d’emporter leur adhésion ;
– corriger et réécrire des projets de résolutions avant de les présenter en commission pour en débattre ;
– imaginer et proposer des amendements ;
– s’exprimer sur les résolutions discutées au cours des différentes commissions ;
– négocier et préparer selon les règles parlementaires des traités de paix, des cessez-le-feu, des recommandations etc.